dimanche 2 janvier 2022

Ma thèse sur l'armée française en Afghanistan et ses annexes en téléchargement gratuit

Pour bien commencer l'année 2022, j'ai eu l'envie de mettre en téléchargement gratuit à partir de ma page personnelle sur "Academia.edu", ma thèse de doctorat (et son volume annexes) intitulée : "Le génie en Afghanistan (2001-2012). Adaptation d'une arme en situation de contre-insurrection. Hommes, matériels, emploi", sous la direction de Rémy Porte. Soutenue le 29 janvier 2014, cette thèse est prix d'histoire militaire 2014. Elle a reçu une lettre de félicitations dans le cadre du prix de l'IHEDN en 2015.

Ma thèse de doctorat (ici) / Les annexes (ici) / Le rapport de soutenance (ici)

Elle a été publiée en mai 2016, avec une version corrigée et enrichie, chez CNRS éditions sous le titre: "L'armée française en Afghanistan (2001-2012). Le génie au combat". Sous cette forme, elle a reçu le prix Raymond Poincaré 2017  de l'UNOR. Le livre est disponible (ici).

A l'heure où une structure, financée par le ministère des Armées, sous couvert de faire la promotion des études stratégiques, lance une plateforme pour publier des travaux de recherche de haut niveau gratuitement et sans aucune rémunération pour les chercheurs souvent précaires de l'enseignement supérieur et de la recherche, je prends les devants.  

Ma thèse et ses annexes sont disponibles gratuitement et ouvertes pour tous. En lisant ces documents, dites vous qu'ils correspondent à quatre années de travail acharné, financées sur mes fonds propres (travail de réserviste au profit de l'armée de Terre, vacations comme agent SSIAP lors d'événementiels, prêt personnel à la banque) et par deux allocations de recherche (2x 10 000 euros) attribuées par l'IRSEM en 2012 et 2013 (une autre époque) avec des contre parties (participation à des séminaires de recherche réguliers et une publication au choix) et avec un grand respect pour le travail des doctorants. Ce sont des mois de travail sur le terrain pour collecter des témoignages et des archives personnelles. Des mois de rédaction. C'est une thèse en histoire réalisée en trois ans et demi, que j'ai fini avec 9 kg en moins et malade comme un chien par trop de nuits blanches pour boucler. C'est aussi des sacrifices consentis par ma famille pour soutenir un choix de carrière pas évident. 

Aucune production intellectuelle de haut niveau n'est gratuite, car elle demande un investissement total du chercheur et de son entourage.

Instrumentaliser la précarité des chercheurs, jeunes ou plus anciens, que cela soit volontaire ou non, au profit d'une structure ou d'un groupe de chercheurs qui en retirent un bénéfice indirect ou direct pour leur carrière, est une entreprise qui s'apparente à du "mandarinat 2.0".

Bonne lecture et rappelez-vous que la gratuité, que l'on exige de plus en plus des chercheurs contre des rémunération symboliques, a toujours un coût financier et humain.

Bonne année 2022.

Ma thèse, enrichie par rapport au manuscrit du doctorat, est publiée chez CNRS éditions depuis 2016



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire